Graines de ricin : les dangers et la toxicité

Graines de ricin : les dangers et la toxicité

Le « Ricinus communis », appelé communément ricin est une plante provenant de l’Afrique orientale. Ses produits dérivés ont actuellement conquis le marché de la santé et de la beauté. Sa forme la plus utilisée est sans doute l’huile de ricin. Cette substance est obtenue à partir de la transformation des graines. Si l’huile présente différents avantages dans le domaine de la cosmétique et de la médicine, les fèves de ricin quant à elles sont nocives et doivent être utilisées avec précautions.

La toxicité des semences de ricins

toxicite ricin

Même si l’huile provient de la pression à froid des fèves de ricin, il faut souligner qu’elles contiennent deux substances nocives appelées la ricine et la ricinine. Ces éléments ne sont pas préservés lors de la transformation à froid, car ils ne sont pas solubles dans l’huile. Néanmoins, l’ingestion d’une graine de ricin en entier est fortement déconseillée. En effet, la coque de cette semence est constituée d’un poison mortel pouvant entraîner plusieurs symptômes comme la diarrhée, le vomissement ou la déshydratation (voir les effets sur doctissimo). Par conséquent, la consommation de quelques grains peut entraîner la mort d’une personne adulte en bonne santé.

Les différentes manifestations de la toxicité des graines apparaissent sous 24 heures après son absorption. Elles se traduisent dans un premier temps par des troubles digestifs ainsi que des douleurs dans le ventre. Ces fèves attaquent effectivement le foie ainsi que les reins. La ricine est l’élément qui est la source de cet empoisonnement. Bien qu’elle soit présente dans la plante en entier, elle est plus concentrée dans les graines du ricin.

La ricine : un poison mortel

ricin poison

La ricine est une toxine élaborée naturellement par les graines de ricins. Cet alcaloïde est fortement dangereux pour les animaux et les humains. Lorsque les fèves sont ingérées, le poison se libère dans l’organisme et entraîne la mort des cellules essentielles à la production de protéines indispensables pour rester en vie. La réaction du corps par rapport aux graines de ricin dépend de la quantité absorbée ainsi que du type d’exposition.

En effet, selon ses formes, la ricine peut être inhalée, ingérée ou injectée. Elle peut effectivement être transformée sous une forme poudreuse, granuleuse ou dissoute dans l’eau. Néanmoins, lorsqu’elles sont transformées pour avoir de l’huile, les graines de ricins perdent de leur toxicité. En effet, le poison qu’elles emprisonnent ne peut pas être dissout dans l’huile. Dans ce cas, l’utilisation de l’huile de ricin contrairement à celle des fèves est parfaitement vertueuse pour le corps. 


0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

3640